Ultimate le forum !

Ultimate, bientôt la plus grosse communauté de Gamers indépendante du web français !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 test metroid prime hunters

Aller en bas 
AuteurMessage
Exynt
Connaisseur
Connaisseur
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 29
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: test metroid prime hunters   Mar 9 Mai - 0:22

Mis en avant dès la sortie de la dernière portable de Nintendo, Metroid Prime : Hunters avait pour vocation de faire aussi bien que ses prédécesseurs sur Gamecube, tout en ajoutant un point de choix : le multijoueur sans fil et online. Plus d'un an après l'arrivée de la DS accompagnée de la démo Metroid Prime Hunters : First Hunt, nous pouvons enfin apprécier l'intégralité des nouvelles aventures de Samus Aran.

La croisière Samus-e
Autant recentrer tout de suite sur le sujet. Metroid Prime est une série phare pour la firme du célèbre plombier moustachu. Chaque opus est un véritable succès comme en témoignent les derniers épisodes, Metroid Prime et Metroid Prime Echos, sortis sur Gamecube. Une autre particularité de cette saga : le héros n'est autre qu'une ravissante demoiselle (une héroïne féminine bien avant Lara Croft !). A noter également que si les jeux, labellisés « Metroid », s'apparentaient à de la plate-forme assez classique, ceux dont le nom commence par « Metroid Prime » sont en fait des FPS (First Person Shooter). Comprenez des jeux de tir à la première personne. Cette fois, Samus partira à la recherche d'artefacts laissés par les habitants d'une ancienne grande civilisation, nommés les Alambics. Devant l'appât que représentent ces étranges artefacts, lesquels auraient la vertu d'apporter la puissance suprême à leur détenteur, des chasseurs de prime venant de tout l'univers se lancent à l'assaut et n'hésitent pas à se livrer bataille pour arriver à leurs fins. Voilà rapidement un petit tableau qui donne quelques précisions sur la série et sur cet opus exclusif à la DS.

Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Dès le lancement de la cartouche, on est dans l'ambiance grâce aux cinématiques et aux menus


En tant que bon représentant de la lignée des « Metroid Prime », Metroid Prime : Hunters est un FPS, visuellement très proche de l'esthétique globale qui se dégageait des opus Gamecube… même si le support DS apporte des nouveautés et des contraintes, mais nous y reviendrons. Le titre propose logiquement deux modes de jeu principaux : l'aventure solo et le multijoueur. Plongeons tout d'abord dans cette aventure spatiale et futuriste. Cela se fait sans mal, car le début du mode histoire est accompagné de cinématiques très sympathiques. Ces petites vidéos nous mettent immédiatement dans l'ambiance et démontrent que même si elle n'a pas de réelle vocation « multimédia », comme c'est le cas de la PSP, la DS n'en reste pas moins capable de nous immerger parfaitement dans un univers. Cette dernière nous soumet des vidéos d'une qualité largement acceptable et ce, sur les deux écrans. Le son quant à lui est aussi très satisfaisant. Nous entrons ainsi sans mal directement « dans la tête » de notre héroïne.

Samus-cle les doigts
Et le mot n'est pas exagéré puisque que le système de vision de Metroid Prime : Hunters reprend celui de ses prédécesseurs, c'est-à-dire une vue à l'intérieur du casque de Samus. En bonne guerrière intergalactique, elle a à disposition tout un tas d'informations, visibles dans son casque (comme la barre de vie, l'arme utilisée ou le temps restant), et peut analyser certains éléments qui l'entourent grâce à un scanner intégré. Pour passer en mode Scanner, comme pour changer d'arme d'ailleurs, il suffit de jeter un coup d'œil sur l'écran du bas (l'écran tactile). Cet écran bien pratique met en avant un radar et sert notamment à se transformer en « morph-ball » (Samus se change en boule pour renter dans des passages étroits et inaccessibles sous forme humanoïde). Autre utilité, pas obligatoire, mais que je vous conseille d'utiliser : l'écran tactile vous permet de bouger la vue et par extension de viser vos adversaires. Faisons donc une petite halte pour parler de la maniabilité du titre.

Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Techniquement, le titre utilise vraiment les capacités de la DS. Le rendu visuel rappelle sans problème les opus GC.


Même si l'option Gaucher/Droitier est conservée, seules deux configurations de jeu sont possibles. Soit on utilise le stylet et l'écran tactile pour viser, soit on utilise les boutons X, Y, A, B. Pour le déplacement, les droitiers utiliseront la croix directionnelle, alors que les gauchers utiliseront les boutons X, Y, A, B. Pour tirer, contrairement à la démo, une seule possibilité s'ouvre à nous : la gâchette (L pour les droitiers et R pour les gauchers). Nintendo a décidé de mettre l'action vue par les yeux de Samus sur l'écran du haut, et non plus sur l'écran tactile (lequel nous permettait de poser le stylet directement sur l'ennemi visé dans la démo). Un choix que certains regretteront, d'autres apprécieront. Ce qui est sûr, c'est qu'une fois les commandes assimilées, tout se déroule sans encombre. Les joueurs PC apprécieront certainement la visée au stylet, finalement assez proche de celle avec une souris. Pari réussi pour Nintendo, bien qu'il faut un petit temps pour s'habituer au fait que la double pression du stylet implique automatiquement un saut, sans oublier que les plus petites mains d'entre vous, auront du mal à jouer sans poser la console sur un support (ou à plat). Adapter la jouabilité FPS des Metroid Prime, tout en utilisant les spécificités de la DS, le défi était pourtant de taille.

Metroid Prime : Hunters
Si les deux écrans et l'utilisation du stylet sont des éléments capitaux de cette version DS, il ne faudrait pas oublier les capacités graphiques plus réduites (de la DS par rapport au Gamecube), le microphone et surtout le réseau sans-fil local voire online. Jouant la carte de l'exploitation technologique, Metroid Prime : Hunters confirme les espoirs que l'on avait mis en lui. Les graphismes, bien que plus pixellisés, sont étonnamment très proches de ce que l'on pouvait voir sur console de salon. Les environnements et personnages sont dans une 3D assez détaillée ; l'animation est fluide, les textures restent variées, les effets de lumières sont satisfaisants : du bon boulot. Le titre se paie même le luxe de quelques effets spéciaux, notamment lorsque notre héros est touché : l'écran du haut se brouille. Un plus non négligeable pour l'immersion. Une réalisation de haut vol donc, surtout lorsqu'on le compare aux FPS sur DS, aussi rares que décevants, tels Golden Eye : Rogue Agent ou King Kong. D'autant que l'ambiance sonore, sans être non plus mémorable, colle bien aux lieux et accroît l'angoisse. Logique, sachant que Samus débarque sur des planètes inconnues, où d'immondes créatures peuvent sortir et attaquer à tout moment. Les sursauts et frissons ne sont pas rares.

Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Transformation !!


Samus a le « multipass »
Metroid Prime : Hunters
Comme si cela ne suffisait pas, Nintendo ajoute à l'aventure solo, un mode multijoueur des plus agréables. D'un côté heureusement ! Car, il faut bien l'avouer, l'aventure demeure prenante, mais assez linéaire, avec un déroulement de ce type : « je cherche mon chemin en activant quelques mécanismes, je combats quelques ennemis dont un ou plusieurs chasseurs de prime (que je débloque comme personnages jouables en multijoueur), je bats le boss, et enfin je dois rentrer dans mon vaisseau au plus vite (car temps limité) pour partir sur une autre planète… et bis repetita. Personnellement je n'aime pas devoir revenir sur mes pas, encore moins en étant pressé par le temps. D'autant que la carte en 3D des niveaux, disponible en pressant le bouton Start, n'est pas d'une grande clarté, que certaines zones sont quasiment similaires, et que l'on ne peut sauvegarder qu'à bord de son vaisseau (ce qui nécessite de revenir au point de départ ou d'utiliser un des très rares téléporteurs). Heureusement, des checkpoints temporaires se créent automatiquement (après avoir battu un boss par exemple) et des petits passages bien pensés en morph-ball viennent varier le plaisir de jeu. Sans oublier que de nombreuses zones ne seront franchissables que lorsque l'on aura l'arme adéquate pour y entrer (eh oui, dans les Metroid Prime, on utilise ses armes pour ouvrir les portes !). Ce qui incitera à revenir dans les planètes déjà visitées et à explorer tous les coins et recoins encore inexplorés. De quoi nous occuper pendant une bonne dizaine d'heures. Mais, ne nous perdons pas, et recentrons-nous sur le multijoueur, qui vient compléter un mode solo déjà honnête.

Le multijoueur de Metroid Prime : Hunters se décompose en trois parties principales : le mode sans fil une cartouche, le mode sans fil multicartouches et le mode online. Le mode sans fil une cartouche permet à quatre amis au maximum de combattre en réseau local, avec un seul jeu. Les personnes, qui ne disposent pas de la cartouche, combattent obligatoirement avec Samus, alors que le joueur qui héberge la partie peut choisir parmi les sept chasseurs : Samus, Kanden, Sylux, Weavel, Noxus, Trace et Spire (qui sont d'ailleurs présentés dans la très jolie vidéo d'introduction). Ensuite vient le mode sans fil multicartouches (chaque joueur a une cartouche). Dans ce dernier, chaque joueur peut héberger ou rejoindre une partie, et plus important, choisir son combattant. D'autant plus important que chaque chasseur a des capacités, des armes et une transformation qui lui sont propres (Samus se change en boule, Kanden en une sorte de chenille, Weavel en mini-tourelle, etc.), en plus d'avoir un look résolument unique. Comme ils ont chacun leurs forces et leurs faiblesses, il faut user quelque peu de stratégie, pour savoir comment mettre à mal vos adversaires. Enfin, gros point fort du mode multicartouches : la possibilité d'ajouter des bots (combattants gérés par la console et à la difficulté réglable). Très utile, si vous n'êtes que deux ou trois joueurs humains. À ce sujet, il est dommage que l'on ne puisse jouer seul en escarmouche, ne serait-ce que pour s'entraîner, avec un à trois bots gérés par la machine.


Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters


Et Metroid fit « Wi » !
Metroid Prime : Hunters
Autre gros morceau (mise à part cette succession de jeu de mots lamentables !) : le mode online, qui fonctionne soit grâce à une clé USB Wi-Fi soit avec un routeur Wi-Fi (à acheter séparément), qui a déjà été bien utile pour Animal Crossing et Mario Kart ! Ici, la démonstration technique atteint des sommets grâce au chat textuel et surtout au chat vocal via le microphone intégré à la DS. Petit bémol cependant : ces formes de communication ne sont disponibles que pour dialoguer avec les joueurs enregistrés comme « Amis », et ne se révèlent utilisables que dans l'écran des menus précédant chaque bataille. Et même si le chat vocal se rapproche davantage de nos chers Talkies-Walkies (on doit attendre que l'autre ait fini de parler pour enchaîner à notre tour), l'effort technique est là et bien là. Aucun soucis de déconnexion lors de nos tests, l'animation reste la plupart du temps fluide (même avec quatre combattants) et le service est assez simple d'accès. Un petit voyant permet même de savoir si certains de nos amis sont connectés.

Tout cela ouvre de belles perspectives pour l'avenir et ravira déjà la plupart des joueurs. Pour conclure globalement sur ces trois modes multijoueurs, il faut préciser qu'on a le choix entre sept défis distincts : Battle, Survival, Bounty, Defender, Prime Hunter, Capture et Nodes. Entre éliminer un maximum d'adversaires, capturer le drapeau, survivre le plus de temps possible, ces défis se basent sur des grands classiques du genre, mais offrent des variantes suffisamment intéressantes pour s'amuser longtemps à plusieurs. A noter qu'en mode online, ces défis ne seront disponibles que si vous jouez avec un ou plusieurs amis, sinon il ne restera que la bataille. De ces modes multijoueurs se dégagent un constat tout à fait à l'image du jeu : « très satisfaisant, mais peut sans doute encore mieux faire ». On peut ainsi chercher la petite bête, en notant quelques problèmes d'ergonomie comme l'impossibilité de retourner à l'écran principal après avoir lutté en multijoueur, ou en rappelant l'inutilité de la cartouche de vibration (à acheter également séparément) pourtant compatible. Ensuite, notre instinct de joueur (ou bien est-ce le traumatisme lié à l'attente ?) nous dit que le concept peut être poussé encore plus loin (exemple : un chat vocal pendant les batailles, la possibilité de jouer tout seul avec des bots, des mini-jeux comme une course entre chaque transformation…). Bon, pour les mini-jeux, je pousse le bouchon un peu loin, mais pour le reste, cela semble tout à fait envisageable et aurait vraiment fait de ce titre, le FPS archi-complet et ultime. Peut-être pour une éventuelle suite, qui sait ? Mais ne gâchons franchement pas notre plaisir, car ce Metroid Prime : Hunters est déjà un excellent titre et, de très loin, le meilleur FPS sur DS.

Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
Metroid Prime : Hunters
En fonction du personnage que l'on incarne, l'interface, l'arme et la transformation du combattant diffère : un vrai plus !


Conclusion
Il nous avait fait baver, il s'est fait attendre… Voilà que Metroid Prime : Hunters débarque sur nos DS françaises. Le résultat est plus que satisfaisant : le titre est abouti et léché, les possibilités de jeu (sutout multijoueurs) sont variées et innovantes, notamment en online. Techniquement, Metroid Prime : Hunters fait honneur à la Nintendo DS, toutes les possibilités de la portable étant exploitées. Et cela, même si certains des joueurs, qui auront essayés les versions GC, pourront être un tantinet déçus par un impact visuel moindre (les écrans et capacités graphiques étant eux-aussi réduits) ainsi qu'un mode aventure nettement plus linéaire et creux. Pourtant, les fans de FPS et de Metroid Prime auraient tort de se priver d'un tel titre, ses concurrents ne tenant pas une seconde la comparaison avec lui. Un très bon titre sur DS donc, qui montre tout son potentiel ainsi que celui de la portable, en multijoueur. Il ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour les futurs FPS à venir.


Réalisation 4.5/5 4.5/5 4.5/5 4.5/5 4.5/5
Prise en main 3.5/5 3.5/5 3.5/5 3.5/5 3.5/5
Durée de vie 5/5 5/5 5/5 5/5 5/5

Les Plus
* Graphisme de haut vol
* L'exploitation de la DS
* Le multijoueur
* Les cinématiques
* L'ambiance Metroid intacte
* La durée de vie
* Les diverses options de jeu
* La documentation
Les moins
* Mode solo linéaire, en deçà par rapport au multijoueur
* La carte 3D peu explicite
* Délicat par moment
* Vibrations inutiles
* Quelques concepts encore sous-exploités
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blooner
Admin
avatar

Nombre de messages : 459
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: test metroid prime hunters   Mar 9 Mai - 19:29

tu pourrai donner ton précieux avis au lieu de prendre un test en copier/coller huhuhu

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimate.forumpro.fr
 
test metroid prime hunters
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Critique] Metroid Prime Federation Force
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» URGENT - SNOOPY vieux caniche qui déprime (Dépt 57)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultimate le forum ! :: Ultimate : The GAMES & GAMERS :: Le Salon NINTENDO :: Nintendo DS / DS Lite-
Sauter vers: