Ultimate le forum !

Ultimate, bientôt la plus grosse communauté de Gamers indépendante du web français !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interview de Dave Luehmann par Jv.com pour AoE Online

Aller en bas 
AuteurMessage
blooner
Admin
avatar

Nombre de messages : 459
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Interview de Dave Luehmann par Jv.com pour AoE Online    Jeu 27 Jan - 17:49

jeuxvideo.com > Commençons par aborder la question qui intéresse beaucoup de joueurs : celle du prix. Nous savons déjà qu'Age of Empires Online sera gratuit, mais s'agira-t-il d'un jeu totalement gratuit ?

Dave Luehmann : Age of Empires Online est un jeu en téléchargement gratuit qui propose déjà à la base un énorme contenu jouable avec deux civilisations complètes. Par la suite, les joueurs pourront télécharger des civilisations supplémentaires, chacune d'elles proposant une petite portion de contenu gratuit. Il faudra cependant payer pour accéder aux outils avancés de ces civilisations. Cela dit, les joueurs de la version gratuite pourront jouer et profiter pleinement du jeu sans aucun problème. Il n'y aura pas de limite de niveau dans la version gratuite. Les joueurs seront simplement limités par le type d'amélioration pour leurs unités.

Age of Empires Online utilise un système de butins à obtenir en remplissant des quêtes. Ces récompenses peuvent ensuite être utilisées pour améliorer les bâtiments, les navires, les unités et ainsi de suite. Il y a trois types de butin dans le jeu : non ordinaires, rares et épiques. Les joueurs de la version gratuite ne pourront bénéficier que du premier type de butin. Les deux autres sont réservés aux personnes qui possèderont la version payante de la civilisation en question.

Les joueurs de la version gratuite pourront jouer en multijoueur, mais simplement en rejoignant des parties par invitation. Ils ne pourront donc pas créer leurs propres sessions. Au niveau pratique, les joueurs gratuits seront aussi limités dans le nombre de cases d'inventaire et de bâtiments pour transformer les ressources. En dehors de cela, il n'y a pas vraiment de limitations dans le gameplay.

jeuxvideo.com > Avez-vous déjà une idée du prix pour déverrouiller entièrement une civilisation ?

Dave Luehmann : Nous n'avons pas encore défini un prix spécifique mais il s'agira sans doute d'une transaction moyenne pour éviter l'accumulation de micro-transactions.

jeuxvideo.com > Vous n'envisagez donc pas de système d'abonnements pour obtenir toutes les nouveautés ?

Dave Luehmann : Non, simplement un achat par civilisation. Cela nous donne plus de liberté pour sortir de nouvelles civilisations à notre rythme ou pourquoi pas proposer à tous une nouvelle civilisation premium gratuite pendant un temps. Nous aurons aussi des choses comme des boosters packs un peu plus tournés vers l'histoire avec par exemple une campagne dédiée à Alexandre le Grand.

jeuxvideo.com > Vous mentionniez l'aspect multijoueur plus haut. Combien de joueurs peuvent se retrouver en coopératif ou en compétitif ?

Dave Luehmann : Le coopératif est limité à deux joueurs. En compétitif, ce sont deux équipes de deux qui peuvent s'opposer. Nous avons considéré pendant un temps des parties en trois contre trois, mais avec des centaines d'unités, cela devenait un peu trop gros à gérer.

jeuxvideo.com > Dans Age of Empires Online, les joueurs pourront non seulement acheter du contenu, mais aussi l'échanger ou le vendre avec d'autres joueurs. Comment cela fonctionnera-t-il exactement ? Y aura-t-il un grand marché dans le jeu ? Est-ce simplement limité à des échanges entre joueurs amis ?

Dave Luehmann : Les échanges se déroulent généralement en temps réel en proposant un échange à un autre joueur via une fenêtre de dialogue dédiée. Mais vous pouvez aussi visiter les villes d'autres joueurs présents sur le serveur qu'ils soient ou non en ligne à ce moment-là. En visitant les boutiques, vous pourrez proposer des offres et l'autre joueur aura 72 heures pour répondre. Il y a aussi la possibilité de simplement voir les joueurs connectés et engager la conversation avec ces personnes pour négocier. Tout cela n'est donc pas limité à votre simple liste d'amis.

jeuxvideo.com > Est-il donc possible de revendre des éléments premium ?

Dave Luehmann : Oui, bien sûr, si vous pouvez en obtenir un meilleur prix ! La seule contrainte est que le contenu ne doit pas avoir déjà été utilisé. Disons que je joue avec la civilisation grecque et j'obtiens un grand bouclier. Si j'utilise celui-ci, je ne pourrai alors plus le revendre.

jeuxvideo.com > J'imagine qu'il est encore tôt pour répondre à cette question, mais combien de civilisations prévoyez-vous d'inclure dans le jeu ?

Dave Luehmann : Des milliers ! Ce qui devrait occuper nos développeurs pendant quelques centaines d'années. Plus sérieusement, je ne peux effectivement pas vraiment répondre à cette question. Mais ce sera plus de deux ! Nous espérons produire régulièrement de nouvelles civilisations. Je ne suis pas encore sûr de la fréquence mais nous savons à peu près quelles seront les trois ou quatre prochaines civilisations à venir. Après cela, ce sera probablement en fonction de ce que les joueurs souhaitent avoir. Une chose est sûre, nous voyons à long terme et prévoyons de fournir du contenu pendant les prochaines années.

jeuxvideo.com > La cité principale de chaque joueur semble occuper une place prépondérante dans le gameplay, presque comme s'il s'agissait d'un personnage à part entière. Qu'en est-il réellement ?

Dave Luehmann : Considérer votre capitale comme un personnage est effectivement une bonne analogie. La ville représente en quelque sorte ce dont votre civilisation est capable. On peut y voir comment et avec quoi vos unités sont équipées. Ou encore les récompenses et les trophées remportés après chaque quête. Par conséquent, la ville reflète non seulement vos goûts personnels mais aussi votre parcours dans le jeu. Par exemple, si vous avez accompli la série de quêtes de Troie, vous aurez alors un Cheval de Troie dans la ville que vous pourrez placer là où vous le souhaitez. La ville est aussi en quelque sorte l'interface du jeu. C'est à partir de la capitale que vous pouvez accéder à une partie multijoueur. C'est aussi de là que vous pouvez acheter différents biens pour vos unités. C'est un peu le centre du jeu. C'est là où vous vous rendez pour voir ce qu'il se passe et que vous vous lancez dans les différentes quêtes en solo, multi ou coop.

jeuxvideo.com > Age of Empires Online est annoncé comme fonctionnant dans un monde persistant, donc toujours en marche, même lorsque le joueur n'est pas connecté. Faudra-t-il passer par différents réglages pour définir ce que la ville doit faire en son absence ?

Dave Luehmann : Il n'y a pas vraiment de réglages à faire, tout est plutôt lié à la façon dont vous aurez organisé votre ville. La chose la plus importante qui puisse se passer en votre absence est que d'autres joueurs visitent votre ville et commercent dans vos boutiques. Si cela arrive, vous recevrez alors une fraction de la vente effectuée en votre absence. Par exemple, si un joueur achète quelque chose dans votre ville pour 2000 pièces d'or lorsque vous n'êtes pas connecté, vous recevrez 200 pièces d'or. Puisque certaines boutiques ou artisans peuvent produire plusieurs types d'objets, vous pourrez directement influer la production. Fabriquer quoi et à quel rythme, voilà ce que vous pourrez définir pour que la ville fonctionne même en votre absence.

jeuxvideo.com > Il n'y a donc aucun risque que la capitale soit attaquée en votre absence ?

Dave Luehmann : Absolument aucun. Les parties multijoueurs se déroulent en dehors de la capitale. La cité principale n'est alors jamais mise en danger. Personne ne pourra jamais l'attaquer. Nous voulons un jeu dans lequel la capitale reste un lieu à l'abri de tout danger.

jeuxvideo.com > Est-il possible de faire évoluer la cité au fil des âges ?

Dave Luehmann : L'évolution de la cité se déroule en fait naturellement. Au fil de la partie, vous gagnez de nouvelles capacités pour votre civilisation et la cité suit cette évolution. Vous débloquerez au fur et à mesure des plans pour de nouveaux bâtiments. Lorsque vous construirez ces bâtiments, vous débloquerez les capacités qui y sont associées. On trouve par exemple la trésorerie qui permet de mieux gérer son inventaire. Toutes les évolutions se déroulent finalement assez progressivement. Un certain personnage viendra vous donner une quête qui débloquera par exemple le temple. Et avec le temple, vous aurez accès à une série de nouvelles quêtes associées à d'autres capacités, et ainsi de suite. En début de partie, votre ville semblera assez petite. Passez vingt niveaux, et elle vous semblera bien plus complexe. Dix niveaux plus tard, elle aura encore grandi et évolué.

jeuxvideo.com > Quelle époque comptez-vous couvrir avec cette version du jeu ?

Dave Luehmann : Actuellement, rien n'est encore définitif à ce sujet. Pour le moment, nous sommes assez proches d'Age of Empires 1 avec les cités grecques par exemple. Mais nous repousserons probablement un peu les limites pour êtes sûrs d'inclure un vaste panel de civilisations. Nous ne souhaitons pas nous enfermer avec un seul type de civilisations et nous laisserons les civilisations les plus intéressantes dicter jusqu'où nous devons aller.

jeuxvideo.com > Age of Empires Online affiche clairement un changement artistique radical par rapport au précédent volet. Qu'est-ce qui vous a poussés à adopter ce style plus cartoon ?

Dave Luehmann : Bonne question. Il y a vraiment trois raisons principales pour ce changement. Premièrement, il ne s'agit pas d'Age of Empires IV. Il ne s'agit pas d'une suite directe qui s'ancrerait dans la prochaine époque historique, et le changement de direction artistique était un moyen de véhiculer cette idée. Ensuite, pensez à ces jeux qui tentent de repousser les limites techniques avec des graphismes toujours plus réalistes, il semble que ces titres y arrivent pendant à peu près un an. Puis lorsque vous revenez sur eux après deux ou trois ans, ils ne paraissent plus aussi beaux. Nous pensons que les graphismes à la Age of Empires Online vieilliront mieux, plus élégamment si vous préférez. Dans quelques années, nous pensons que notre titre sera visuellement toujours aussi attractif. La troisième raison est que cette approche permet à la technologie de s'adapter beaucoup mieux aux machines. Que ce soit sur un petit PC portable ou sur une puissante tour, le jeu est toujours aussi beau. Et puis bon, nous aimons beaucoup cette nouvelle direction artistique. Les personnes qui ont vu le jeu ont d'abord été surprises par cette approche, mais toutes nous disent l'apprécier aussi. Je pense qu'il est tout à fait réussi.

jeuxvideo.com > Pas de version Mac prévue pour ce titre ?

Dave Luehmann : Non, pas de version Mac. Nous avons déjà largement de quoi nous occuper avec la version Windows !

jeuxvideo.com > Vous insistez sur le fait qu'Age of Empires Online n'est pas Age of Empires IV. Cela signifie-t-il que ce dernier arrivera un jour ?

Dave Luehmann : Age IV n'est pas dans nos esprits en ce moment, mais c'est effectivement une possibilité.

jeuxvideo.com > Merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimate.forumpro.fr
 
Interview de Dave Luehmann par Jv.com pour AoE Online
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview du Big Show pour ses debuts
» Une interview... pour une préfète... [PV: Olivia]
» Réchauds solaires pour Haiti. Belle idée !!!
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultimate le forum ! :: Ultimate : The GAMES & GAMERS :: Jeux sur PC :: MMORPG-
Sauter vers: